Les nouveaux Staliniens

Publié le par bbsky network

Vladimir Bukovsky, l'ancien dissident soviétique âgé de 63 ans, craint que l'Union Européenne ne soit en train de devenir une autre Union Soviétique. Dans un discours prononcé à Bruxelles en février, Mr. Bukovsky a qualifié l'UE de « monstre » qui doit être détruit le plus tôt possible, avant qu'il ne devienne un état totalitaire en pleine puissance.


Mr. Bukovsky a rendu visite au Parlement Européen il ya quelques mois sur l'invitation du FIDESZ, le Forum civique hongrois. Le FIDESZ, membre du groupe chrétien-démocrate européen, avait invité l'ancien dissident soviétique, vivant en Angleterre, à l'occasion du 50e anniversaire de la révolte hongroise de 1956. Après sa rencontre du matin avec les Hongrois, Mr. Bukovsky a fait un discours l'après-midi dans un restaurant polonais de la Trier Straat, en face du Parlement Européen, où il a parlé sur l'invitation du Parti de l'Indépendance du Royaume-Uni (UKIP), dont il est le parrain.

Vladimir Bukovsky annonce une imminente "UERSS"
Mr. Bukovsky fut l'un des héros du XXe siècle. Encore jeune homme, il dénonça l'utilisation de l'emprisonnement psychiatrique contre les prisonniers politiques dans l'ancienne URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques, 1917-1991) et passa au total douze ans (1964-1976), depuis l'âge de 22 ans jusqu'à 34 ans, dans les prisons, les camps de travail et les institutions psychiatriques soviétiques. En 1976, les Soviétiques l'expulsèrent en Occident. En 1992, il fut invité par le gouvernement russe pour servir d'expert témoignant au procès conduit pour déterminer si le Parti Communiste Soviétique avait été une institution criminelle. Pour préparer son témoignage, Mr. Bukovsky obtint l'accès à un grand nombre de documents des archives secrètes soviétiques. Il est l'une des rares personnes à avoir vu ces documents, puisqu'ils sont encore classifiés. En utilisant un petit scanner portable et un ordinateur portable, cependant, il réussit à copier beaucoup de documents (certains avec une mention de haute sécurité), y compris des rapports du KGB au gouvernement soviétique.l'an dernier, Mr. Bukovsky a rendu visite au Parlement Européen il ya quelques mois sur l'invitation du FIDESZ, le Forum civique hongrois. Le FIDESZ, membre du groupe chrétien-démocrate européen, avait invité l'ancien dissident soviétique, vivant en Angleterre, à l'occasion du 50e anniversaire de la révolte hongroise de 1956. Après sa rencontre du matin avec les Hongrois, Mr. Bukovsky a fait un discours l'après-midi dans un restaurant polonais de la Trier Straat, en face du Parlement Européen, où il a parlé sur l'invitation du Parti de l'Indépendance du Royaume-Uni (UKIP), dont il est le parrain.



www.observatoiredeleurope.com

Commenter cet article

LV 01/05/2008 15:04

En effet beaucoup de similitudes avec des lois organiques qui laissent penser en ce sens.
Les Etats, les Peuples, n'ont plus la maîtrise de leurs destins confisqués.
Les Citoyens ne sont plus représentés et leurs avis ne comptent plus.
Cette UE nous impose des mariages sans notre consentement par voix référendaire.
Nos libertés sont confisquées au profit d'un petit nombre.
Et Sarkozy qui en rajoute avec son mini traité que les Citoyens ont précédemment refusé par référendum.
Réagissons avant qu'il ne soit trop tard et que cette UE tombe dans un bain de sang !